vendredi 20 janvier 2012

20695 Montréal 4 Pittsburgh 5 (F)

À chaque match contre les Penguins, je répète la même chose: Bylsma est malin et il sait s'adapter. La trâlée de pénalités en 3e semble lui avoir permis de soustraire Malkin à Plekanec et, de manière générale, il a utilisé quelque chose comme 40 combinaisons de trios.

C'était assez surprenant à regarder aller.

Scoring Chances for NHL Game Number 20695

TeamPeriodTimeNoteMTLOpponent
MTL119:2781 but17304546768125122426295v5
PIT118:44152230467481915294448585v5
PIT117:2026305167727547141829715v5
PIT116:5714263032751825262958714v5
MTL116:391414173032769152944584v4
PIT115:59but14173032769152944584v4
MTL114:2146223046517274412242629445v5
MTL114:2072 but223046517274412242629445v5
PIT113:142230465172764242729445v4
PIT18:471115173046761525294446585v5
PIT16:3817305274812792529714v5
PIT16:2014263032757627122429485v5
PIT15:0411172730457657152729465v5
PIT12:5117304546768125122426295v5
PIT10:58223051677274915294448585v5
MTL218:5246 but223046517276472427295v4
PIT215:4411152630527525121418295v5
PIT215:4311152630527525121418295v5
PIT215:331417306772762627294448585v5
PIT215:321417306772762627294448585v5
PIT214:29but1114273046764152429445v4
MTL213:1217172230516772492429445v4
MTL212:2214142627303275714182958715v5
PIT212:06142627303275714182958715v5
MTL29:2767 but1730516772761418294458715v5
MTL25:077226304651727527141829715v5
MTL24:584626304651727527141829715v5
MTL20:20141426273032751418294458715v5
PIT316:29but173045467681715262948585v5
MTL315:206726305167727525141829715v5
PIT314:3611222630324647152629485v5
MTL314:275211223046527447142948715v5
MTL314:225211223046527447142948715v5
MTL313:226730516772747525141829715v5
PIT312:4114263032751418262958714v5
PIT37:4922305167727479242958715v5
PIT35:1811223046762182729444v4
PIT32:44but2630516772751418294458715v5
PIT30:2830465172757647141829715v5
MTL30:011717263046528147142429715v5
MTL42:23812230516776291429584v4


#PlayerEVPPSH
11S. GOMEZ11:23264:24010:0000
14T. PLEKANEC16:49353:14013:5702
15P. NOKELAINEN5:33040:00000:0000
17C. CAMPOLI16:52474:14100:4701
22T. KABERLE13:22555:04210:0000
26J. GORGES20:14670:37003:5402
27R. BOURQUE14:33224:15010:0000
30P. BUDAJ51:0315198:55225:0203
32T. MOEN16:18341:12003:3602
45M. BLUNDEN7:15130:19000:0000
46A. KOSTITSYN13:39873:33120:0000
51D. DESHARNAIS15:04854:22210:0000
52M. DARCHE8:35320:00001:2601
67M. PACIORETTY11:32462:57100:0000
72E. COLE15:48775:21210:0000
74A. EMELIN16:23530:00001:0801
75H. GILL16:25670:31003:5402
76P. SUBBAN18:114104:32120:2100
81L. ELLER9:21230:00001:0501


PeriodTotalsEVPP5v3 PPSH5v3 SH
14114801000200
2765521000000
3575600000100
4101000000000
Totals1724151922000300







  • Plekanec dans les minutes dures! Et qui joue comme Plekanec! Arpon Basu le signalait sur Twitter, Pleks lui semblait blessé ces derniers temps. Ça expliquerait le temps et le genre d'utilisation? Sais pas. Mais ce soir, il était de retour à sa place et s'est très bien démerdé contre le grand 71. Quelques soucis contre la deuxième ligne des Penguins par contre. Mais bon, lui, Moen et Bourque semblent capables de partir de loin et remonter jusqu'au filet adverse. Voyons voir si ça dure.
  • Bylsma a cherché à coller Malkin sur Desharnais en 3e, ce qui a entamé les beaux scores du petit 51. Mais globalement, c'était un fort match.
  • Pas vraiment de 3e et 4 lignes, en fait. AKost joues plus que les autres et a été menaçant à chaque passage aux côtés de Desharnais. Gomez ne l'a pas suivi de loin au temps de glace, mais aux chances comme aux TVF, Gomez semblait incapable de se dépêtrer. On a eu quelques coups d'Eller avec Akost et Moen contre Malkin ou d'autres, mais pas tant. Nokia, en plus d'être poche, était rouillé, Darche fait son possible et le temps de glace de Blunden s'est remis à diminuer. Enfin. Randy a déployé deux lignes sur le sens du monde et a flagossé avec les deux autres, ce qui est un changement bienvenu. Reste à voir combien de temps ça va lui prendre à mettre AKost avec Eller et Gomez et laisser le tout aller... À moins de mettre Kostitsyn au centre, peu importe qui joue où, ça va fonctionner. Patience, le gars est en train d'y arriver.
  • Hon, plein de changements à la défensive! Gill et Gorges ont bien fait, ce qui me porte à croire que Gorges a *vraiment* monté une grosse marche grâce à son nouveau genou atomique. Il a déchaussé Malkin a quelques reprises, c'était un plaisir.
  • PK ne semblait pas trop savoir par où aller. Campoli non plus d'ailleurs. En fait, j'avais l'impression que ces deux-là ne parvenaient pas à se trouver, l'un comme l'autre semblant continuellement seul dans son coin. Une impression plus qu'autre chose.
  • Tenus loin de Malkin, par moment vissés autour de Budaj, Emelin et Kaberle ont réussi à terminer dans le vert aux chances, ce qui est tonnant. Je ne pense pas que la défensive reste comme ça très longtemps.

7 commentaires:

Mathieu a dit…

Je regarde ça vite vite et si on arrive à se monter un troisième trio et à limiter les minutes du quatrième, on aurait eu de maudites bonnes chances de gagner le match, surtout que pour une fois on tombe sur un goaler qui donne 4 buts sur 9 tirs.

Éventuellement Randy devrait tomber sur 81-11-46 et, 15 matches plus tard, on devrait finalement avoir des trios pas mal semblables à ceux que Martin aurait montés. Juste à temps pour une glorieuse et héroïque charge vers la 9ème place.

Olivier a dit…

Déjà, juste à le voir graduellement bencher Blunden, on comprend qu'il faisait un peu n'importe quoi. Donnons-lui le bénéfice du doute: Pleks était peut-être sur une jambe, Gomez revenait d'une looongue absence...

Reste à voir si ça dure autrement que le temps des roses.

Je le répètes: je ne crois pas à la capacité du CH à descendre dans les 5 derniers. Trop de clubs vraiment poches.

PhilM a dit…

Revoir Plekanec prendre les responsabilités défensive ça fait plaisir même si ça n'a plus grande importance vu le classement. La confrontation Malkin-Pleks semble avoir été la plus constante, du moins aux mises en jeux, même avec le brassage de Bylsma et ça c'est bien passé. Pas mal du tout pour un centre de troisième trio juste bon à échanger contre un si précieux choix de première ronde qui va tellement rendre le club meilleur en 2019.

Une question de même: Qu'est-ce qui arrive avec Randy si il pogne le tour de mener un club de la ligue nationale?

Doit-on encore se taper une période de rodage et d'expérimentations pour commencer la saison prochaine si on a un coach qui a de l'allure?

Remarquez, je devrais sans doute attendre qu'il arrête de trouver je sais trop quel défaut à Eller avant de m'en faire avec ça.

Mathieu a dit…

Ça se fait, s'agit juste d'avoir le bon nombres de blessés. Sinon, ben, les courbes de chances de marquer me tendent à faire penser que ce sera dissicile de finir dans la loterie même si Randy ne s'ajuste pas.

Son maniement d'Eller ne s'arrange pas. Je veux bien donner la chance au coureur, reste que sa façon de gérer le #81 me pue au nez.

Il aura eu au moins l'idée de séparer Gorges et Subban. Reste à mettre Emelin dans le top-4 au lieu de Campoli et on va être en voiture de ce côté-là.

PhilM: Quelqu'un qui a de l'expérience comme entraîneur-chef ne devrait pas avoir une si grosse période de rôdage. C'est même surprenant en quelque part que ça prenne autant de temps à Randy, qui connaissait les joueur et l'usage qu'en faisait Martin.

Article intéressant dans la Presse: le retour d'Alain Bonnier, alias Monsieur Bit, qui donnait 53.3% de chances au CH de faire les séries au moment du congédiement de Martin mais qui vient de les éliminer car la récente défaite a mis leurs chances sous la barre du 5%.

PhilM a dit…

C'est sans doute une distorsion du temps sur ma mémoire, mais il me semble que la première moitié de saison de Martin avec le Canadien était pas mal ordinaire avec certain essais.

Je préfèrerait un bon coach, et peut-être que cette saison m'a conditionné à m'attendre au pire, mais un Randy qui a vu la lumière vaudrait sans doute mieux qu'un Carbo 2.0.

Olivier a dit…

Commençons par voir si Randy voit la lumière.

Martin n'était pas si mal parti, il avait simplement de la misère à décider qui était son 3e et son 4e trio. En fait, avec Latendresse à l'époque comme avec Cammalleri/Pleks cette saison, il me semble que Martin avait de la difficulté à accepter qu'enterrer des joueurs en zone défensive va nuire à leur production offensive.

Mais sinon ça, il s'est appuyé dès le départ sur Gomez et Pleks, inversant simplement graduellement les rôles de 1er deuxième.

Normalement, ce genre de chose-là se décide essentiellement en camp d'entraînement.

PhilM a dit…

Un Randy illuminé c'est plus un espoir qu'autre chose, c'est certain. Un coach qui n'a pas une idée plus claire que ça de l'utilisation de ses joueurs c'est désespérant, mais c'est aussi un avertissement qu'engager un gars sans expérience est une boîte à surprise.

J'ai jeté un coup d'oeil aux combinaisons de trio de 2009-2010 et les lignes de Martin se dont pas mal solidifiées après l'échange de Latendresse qui nous a donné 57-91-21 et 12-14-46 comme mangeurs de minutes dures. Avant ça les trois petits nouveaux jouaient ensemble et Plekanec accueillait en audition une rotation avec AK46, Lapierre, Latendresse et même Tommy Gun Pyatt par bouts.

Alors qu'en défensive le plan à été stable dès le début: les deux vieux tchèques comme premier duo toute l'année appuyés par Gill-Gorges et même Markov était là pour traîner O'Byrne. Ça fait un petit pincement au coeur d'y penser, mais je vois aussi des matchs ou le club était forcé de sortir Mara-Bergeron (Bergeron-Leach comme paire la plus utilisée!) et je me console un peu, ça pourrait être pire.